samedi 31 janvier 2015

Coraline


Auteur: Neil Gaiman
Titre VO: Coraline
Date de parution: 2002
Titre VF: Coraline
Date de parution: 2003
Traducteur: Hélène Collon
Edition: J'ai lu
Format: Livre de poche
Genre: Jeunesse, Conte fantastique
Pages: 155



Résumé: 

La famille de Coraline vient d'emménager dans une vieille maison loin de tout, avec pour seuls voisins deux anciennes actrices à la gloire fanée et un monsieur bizarre qui élève des rats. Délaissée par ses parents accaparés par leur travail, la jeune fille, au fil de ses explorations, ne tarde pas à découvrir une porte mystérieuse. De l'autre côté l'attend un monde fantastique où tout est étrangement semblable, mais en mieux...

Mon Avis:

  " Le courage, c'est quand on a peur mais qu'on y va quand même."

Neil Gaiman sait raconter les histoires, c'est certain! Il a une plume très fluide qui captive rapidement notre attention. Un excellent conte atypique, pourtant conçu de manière assez traditionnelle avec dans la marmite la bonne dose de peur, d'aventures et même une certaine leçon à tirer de l'histoire. Truffé d'humour et de situations absurdes il fait parfois aussi frissonner et fait indéniablement penser à Alice au pays des Merveilles de Lewis Caroll. Et ce n'est pas sans déplaire. 
L'histoire est vécue d'un point de vue omniscient focalisé sur Coraline. Il n'y a aucun chichi et aucune fioriture. C'est un récit simple, bien construit, bien garni en péripéties et en personnages hauts en couleurs. 

J'ai adoré Coraline. Elle est quelque peu calquée sur la célèbre Alice de Lewis Caroll mais Gaiman apporte à son héroïne quelques petites choses qui la rendent bien particulière. Tout comme son modèle, Coraline est curieuse. De cette curiosité propre aux enfants où l'insouciance et la témérité sont de mise. 
Elle possède un caractère fort et bien déterminé. Très indépendante elle n'hésite pas à prendre des responsabilité vis à vis des personnages qu'elle rencontre, ses parents et surtout d'elle même. Coraline nous entraîne avec naturel dans ses rocambolesques aventures toutes aussi absurdes les unes que les autres sans freiner un seul instant! 

Les parents "réels" de Coraline jouent parfaitement leur rôles de parents modernes complètement absorbés par leur travail ( au point, par exemple, d'en oublier de faire les courses...) Ils sont, dans ce conte ci, " la princesse en détresse" qu'il faut aller sauver. Les rôles parents/enfant s'inversent ce qui apporte au récit une touche originale plutôt amusante par moment. 

Quant aux " autres" parents, ils sont intéressants dans le sens où ils soulignent tous les défauts des "vrais" parents. Mais ils ne sont pas en reste non plus. Les parents "réels" et "factices" se superposes alors en un intéressant jeu de contraste. Les uns révélant les défauts des autres et de même avec les qualités. 

"L'autre mère" est un personnage que j'ai adoré. Importante dans le récit elle est beaucoup plus intéressante que la "vraie mère". Elle intrigue et effraie à la fois. J'aurais voulu en apprendre plus à son sujet. 

Il y a une bonne flopée d'amusants personnages plutôt absurdes. Toutefois, parmi eux, un chat noir se détache du groupe pour se faire guide de Coraline. Il a un charisme fou, orgueilleux il fait ce que bon lui semble et nargue souvent Coraline et le lecteur. Il sera toutefois un véritable atout pour Coraline dans sa drôle d'aventure. 


L'adaptation ciné: 

Coraline a donc été adapté en animation stop motion par Henry Selick.
Le long-métrage est sorti en 2009 et a été nominé aux Oscars. 


J'ai vu le film après la lecture du conte et je l'ai trouvé très fidèle. Les quelques ajouts apportés à l'histoire n'étaient pas dérangeants, voire plutôt bien venus. Toutefois les scènes musicales étaient pour ma part trop longues et assez ennuyantes. Mais le reste est brillant! On retrouve l'ambiance du livre, une atmosphère peu rassurante et un visuel qui rend justice à l'imagination de Neil Gaiman. A voir absolument!


Pour conclure je dirais que c'est un conte à mettre entre les mains de tout le monde, petits et grands. Il est court, simple, rapide à lire et très divertissant. Un conte fantastique atypique qui sait autant faire rire que frissonner. Je ne serais pas contre l'idée de le relire un jour, mais en VO pour la peine. L'adaptation ciné est un passage obligé après la lecture du livre!