mardi 17 février 2015

Le Passeur


Auteur: Lois Lowry 
Titre VO: The Giver 
Date de parution: 1992
Titre VF: Le Passeur
Date de parution: 1994
Traducteur: Frédérique Pressmann
Edition: L'école des Loisirs
Collection: Médium
Genre: Jeunesse, Roman d'anticipation 
Pages: 221



" - Ce qu'il y a de pire quand on détient les souvenirs, continua le passeur, ce n'est pas la douleur. C'est la solitude dans laquelle on se trouve. Les souvenirs sont faits pour être partagés." 
- Le Passeur, page 194.

Résumé:

Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas, la désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop âgées, ainsi que les nouveau-nés inaptes sont "élargis", personne ne sait exactement ce que cela veut dire. 
Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir: c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l'oeil humain pouvais encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux.
Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté.
Jonas ne sait pas encore qu'il est unique. Un destin extraordinaire l'attend. Un destin qui peut le détruire. 

Mon Avis:

Parler de ce livre me semble impossible. Je ne trouve pas les mots justes pour le décrire comme il se doit. C'est un coup de coeur, c'est évidant. Mon premier depuis Les Fiancés de l'Hiver ( qui date maintenant!) 

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre depuis que le genre dit " dystopique" a prit de l'importance avec la célébrité de Hunger Games et Divergente. Mais là où le livre m'a intéressée c'est lorsque j'ai appris qu'un film était prévu. Malheureusement je n'ai pas eu le temps de lire le livre à temps pour aller le voir au cinéma. Ce n'est qu'aujourd'hui que je le découvre et je suis stupéfaite du temps qu'il a pris pour atterrir entre mes mains! Comment a t-il pu m'échapper?!   

Beaucoup disent que l'histoire est bateau, que c'est du déjà vu et que des livres sur ce genre de société futuriste et utopique il en existe des centaine. Soit, mais chaque plume est différente, chaque idéal allant d'une personne à une autre est différent, et il est toujours intéressant de découvrir un même thème dit vu et revu d'un nouvel angle. C'est le risque que j'ai pris. Et bien sur que cette histoire m'en rappelle des dizaine d'autres mais la sensibilité qui transparait de la plume de l'auteur est elle unique. 

Tout d'abord l'histoire est incroyablement bien construite. Lois Lowry a pris le temps de nous familiariser à la société dans laquelle vit Jonas. Elle a même été plutôt objective montrant les bons et mauvais côtés d'une telle société. Pendant près de la moitié du livre on est en immersion totale dans le quotidien de Jonas si bien que lorsqu'on rencontre le passeur on est quasiment dans le même état d'incrédulité que le protagoniste lui même. La deuxième partie du livre est la découverte, la prise de conscience et la maturité. Suivre Jonas dans son anticipation est réellement intéressant et émouvant.

Le langage employé est très précis bien que simple et facile d'accès à des très jeunes gens. Les sous - entendus  voulus dans l'histoire sont claires et certainement compréhensibles au jeune lecteur. 

Il est difficile de parler des personnages étant donné qu'ils sont sensés être tous identiques. Les seuls personnages sur lesquels on peut se concentrer et éventuellement s'attacher ou s'identifier sont Jonas et le passeur. Le reste de la société on la découvre obéissante, endoctrinée, maladivement organisée et totalement froide. Un passage m'a frappé qui va dans ce sens. Jonas après avoir passé quelques temps avec le passeur demande tout à trac à ses parents si ils l'aime, ils lui demandent alors d'être plus précis dans son langage, et finissent par lui expliquer que ce mot, ce terme, "aimer" était tombé en désuétude. Ainsi il devait reformuler sa question. Est-ce que ses parents appréciaient sa présence? Etaient-ils fiers de lui? etc. Je trouve que ce passage illustre parfaitement bien la totalité des personnages de ce livre en dehors de Jonas et le passeur, ou plutôt illustre parfaitement bien la société créée par l'auteur. 

Jonas nous représente en quelque sorte. Il est naïf et découvre le monde. On évolue avec lui et bien que ce qu'il découvre ne nous touche pas autant que lui, cela nous force tout de même à y réfléchir d'un oeil assez neuf, de l'oeil de Jonas. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié et auquel je me suis bien attachée. Il m'a émue, fait de la peine et partagée de profondes réflexions. 

Le passeur est un personnage plus subtil. On le rencontre assez tardivement et de l'oeil de Jonas. On partage les sentiments que ce dernier éprouve pour son maitre. La compassion, et la sympathie. J'aurais souhaité qu'il soit plus travaillé et moins assailli par le poids de sa position. Mais il se révèle être un bon guide pour Jonas, le poussant à se poser les bonnes questions et à voir d'un oeil neuf le monde qui l'entoure. J'ai beaucoup apprécié ce personnage, je serais ravie de le retrouver dans une suite. 

J'ai dis plus haut qu'il y avait selon moi que deux personnages principaux. Mais c'est faux. Il y a un troisième personnage au départ peu important. Il s'agit du bébé Gabriel. Gabriel est un bébé que la cellule de Jonas recueille durant un certain temps la nuit car il dort mal au centre nourricier dans lequel travaille le père de Jonas. On le découvre mignon, plein de vie et un peu difficile. Après que Jonas eu commencé sa formation au près du passeur il a commencé à faire dormir l'enfant dans sa chambre et à lui passer des souvenirs pour l'apaiser. Un lien se crée entre eux deux. Et par ce don de souvenir que Jonas fait, il offre à Gabriel une identité, il le différencie de tout le reste de la communauté car il grandit en possédant des souvenirs. Gabriel représente l'innocence mais surtout le renouveau. Il est la pierre angulaire d'une nouvelle société, plus humaine, plus vivante.


L'adaptation ciné:





Aussitôt le livre refermé que je me suis ruée sur l'adaptation cinéma. Je me suis retenue de voir tout extrait ou bande annonce pour me garder la surprise. Le verdict? Génial! Oui, malgré plusieurs différences ( telles que les âges, les métiers des uns et des autres et la mini romance entre Jonas et Fiona), j'ai adoré cette adaptation. Le choix de  prendre l'acteur Brenton Thwaites pour le rôle de Jonas était une merveilleuse idée selon moi! Cet acteur dégage beaucoup de ce que j'ai lu de Jonas. Malgré la différence d'âge ils ont la même naïveté du début et la même pertinence à la fin lorsqu'ils s'ouvrent au monde.
Le Passeur joué par le talentueux Jeff Bridges est tout aussi excellent. J'ai beaucoup apprécié le changement apporter à la manière de transférer les souvenirs.
Le reste des acteurs sont tout à fait adéquats aux personnages du livre.
Avoir mélangé le noir et blanc et la couleur par rapport à l'ouverture de Jonas sur le monde fut sublime. Cela apportait toute la poésie contenue dans le livre. La musique convient parfaitement et les décors sont impressionnants! La brève apparition de Taylor Swift m'a trop fait plaisir hihi.

J'ai vraiment adoré le film et le recommande vivement après la lecture du livre. 


Pour conclure c'est un énorme coup de coeur. Et le livre et le film m'ont fait rêver, voyager et réfléchir. La plume de l'auteure est mesurée, adaptée à un jeune lecteur sans être pour autant ultra simpliste. Des thèmes très pertinents sont amenés à la réflexion et la poésie qui habite le film et le livre sont vraiment d'une grande beauté. Je les conseille tout deux absolument!
J'ai vraiment hâte de découvrir plus de livres de l'auteur!