lundi 16 mars 2015

Le plus petit baiser jamais recensé


Auteur: Mathias Malzieu
Titre: Le plus petit baiser jamais recensé
Date de parution: Avril 2014
Edition: J'ai lu
Collection: J'ai lu Roman
Genre: Romance
Pages: 153

" - La peau à l'intérieur de mon cerveau est constellée de bleus qui ne s'effacent jamais." 
- L'inventeur dépressif, page 25.

Résumé:

Un inventeur dépressif rencontre une fille qui disparait quand on l'embrasse. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d'un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l'inventeur se lance alors à la recherche de celle qui "fait pousser des roses dans le trou d'obus qui lui sert de coeur". Ces deux grands brûlés de l'amour sauront-ils affronter leur peurs pour vivre leur histoire?

Mon Avis:

C'est le deuxième livre que je lis de Mathias Malzieu. Le premier, La mécanique du coeur, avait été un énorme coup de coeur et j'avais vraiment hâte de découvrir un autre texte de cet auteur. Sans doute en attendais-je trop car je n'ai pas été très emballée par ce roman finalement. 
La plume poétique et décalée de Mathias est bien au rendez-vous et c'est juste un régal à lire! 
Mais ce qui m'a gênée je crois, c'est l'histoire qui m'a semblé tourner en rond et qui n'était composée que de longs moments descriptifs. Il faut avouer que je me suis un peu ennuyée avec ces personnages et l'histoire bien que très originale était par moment trop tirée par les cheveux pour moi.   

Il va m'être difficile de parler des personnages car ils m'ont très peu marquée. Le héros de l'histoire est plutôt sympathique et amusant. Comme il est le narrateur on est en totale immersion dans sa tête remplie à ras bord d'idées farfelues. Mais c'est aussi un romantique malmené par l'amour et coincé dans l'étape "agonie", ce qui le rend un peu irritant et fatigant par moments. Il est entouré de personnages tout aussi loufoque que lui. Je pense à Gaspard Neige, un détective à la retraite qui lui donne pas mal de petites astuces pour l'aider. C'est un personnage doux et attachant qui se fait guide spirituel et paternel de notre héros dépressif. Louisa est ma préférée. La pharmacienne de l'inventeur qui est toujours là pour lui autant pour lui refiler des vitamines que pour lui prodiguer des conseils et l'écouter se lamenter. Elle est raisonnable, à l'écoute, douce, et sensible. C'est un personnage attachant que j'ai de loin préféré à cette fameuse fille invisible, Sobralia, qui hormis le fait qu'elle soit invisible n'a rien de plus. 

Une petite déception mais qui n'a pas gâché mon plaisir de retrouver la plume poétique de Mathias Malzieu. Même si l'histoire en elle même laisse un peu à désirer, il y a dans ce livre des passages d'une touchante beauté. Peut-être que ce ne sera pas le roman de M.M que je retiendrais mais j'ai bon espoir et lirai sans hésiter un autre de ses romans très prochainement.