mardi 15 novembre 2016

La tristesse de l'éléphant


Titre: La tristesse de l'éléphant
Auteur: Nicolas Antona
Illustrateur: Nina Jacqmin
Edition: Les enfants Rouges, 2016
Genre: BD Adultes
Pages: 76

Résumé:

L'histoire se passe en France au début des années 60. Elle met en scène Louis, un jeune homme un peu rondouillard. Orphelin, il grandira jusqu'à sa majorité dans un orphelinat, élevé par les frères jésuites. Son embonpoint naturel et ses problèmes de vue ne plaident pas en sa faveur lors de l’adoption, il verra ses camarades partir les uns après les autres. De toute façon, il n’a pas vraiment d’amis, Louis est le souffre-douleur de tous.
Les seuls bons moments que connait Louis, sont ceux qu'il passe dans le cirque Marcos qui vient planter son chapiteau dans un terrain vague de la ville. Là, tout s'illumine en lui, il sourit, il s'égaie, et puis il y Clara, la dompteuse d'éléphants. Clara, magnifique, qui au gré des retours du cirque dans la ville devient sa confidente, son amie, son amante...
Clara s’éprend de Louis et quittera sa famille et son cirque pour vivre avec lui.
Ils connaîtront des jours heureux et insouciants...


Mon avis:

Emprunté à la bibliothèque sous les recomendation d'une collègue,  je me suis lancée un peu à l'aveugle dans cette histoire qui s'est révélée être très touchante. L'histoire d'un orphelin qui n'a pas eu beaucoup de chance dans la vie. Il essuie une enfance douloureuse et esseulée dans un orphelinat. 
Cette BD est une fresque de la vie. Avec ses montagnes russes, cette BD nous rappelle que l'espoir est essentiel, et que le bonheur est accessible à tous...même si parfois les gros nuages gris de la vie reviennent faire de l'ombre sur nos coeurs. Il est important d'espérer. 

C'est une bande-dessinée bien mélancolique, douce, très touchante et les dessins ne font qu'accentuer la beauté de l'histoire et sa tristesse. Les planches sont absolument magnifiques. Les dessins, executés au crayon gris et parsemés ici et là de couleur, illustrent à merveille le texte et les émotions des personnages. 

Je recommande vivement cette très douce BD bien que mélancolique. Elle nous fait nous rappeler que la vie est courte, pas toujours rose, alors autant en profiter. profiter des bons moments, profiter de ceux qu'on aime.