vendredi 27 janvier 2017

Le garçon qui voulait devenir un être humain

Titre: Le garçon qui voulait devenir un être humain (trilogie)
Auteur: Jorn RIEL
Illustrateur: Christel ESPIE
Edition: Sarbacane
Genre: Jeunesse, récit initiatique, aventure/voyage
Pages: 188

ISBN: 978-2-8486-58063

Résumé:

L'an mil. Leiv, jeune Viking parti d'Islande venger son père assassiné, fait naufrage au large du Groenland. Sauvé des eaux glacées par deux enfants inuit, il découvre à leur contact la tolérance et l'amitié... puis les joies du voyage et de l'aventure !

Mon avis:

COUP DE COEUR

Je le savais à la vue de la couverture et du titre, ça ne pouvait qu'être un coup de coeur. Cette trilogie avait tout pour me plaire. Mais j'ai dû attendre une bonne année et profiter du Challenge Cold Winter pour me lancer!

Le récit de Leiv, islandais, qui se retrouve, suite à un naufrage, livré à lui même dans les contrée froides du Groenland est saisissant de beauté. Le texte est pourtant simple, adapté à un jeune publique, mais l'histoire est grandiose.
Leiv se lie d'amitié avec un frère et une sœur qui l'adoptent aussitôt et en font un des leurs. Il apprend leur langue, leur coutume, leur mode de vie. Il apprend à devenirun inuit qui veut littéralement dire "un être humain". On suit toute ce développement avec bienveillance.

La confrontation entre le peuple islandais à celui des inuit ne tarde pas. On découvre alors leur différences mais aussi les similitudes et la cohabitation. Les thèmes du partage et de la tolérance sont l'essence même de ce livre.

Les illustrations. On en parle?
C'est tout bonnement une merveille pour les yeux. A chaque page je m'étalais en " ouaaaaaahou". Pour moi ce sont des fresques que j'afficherais volontiers chez moi!

Bref, mis à part le talent indéniable de Christel Espié que je commence à bien connaitre, les images s'accordent harmonieusement au texte et nous aident volontiers dans l'imagination. L'illustration révèle aussi des détails subtiles des deux peuples: leur habitat, les costumes etc.

Je recommande vivement cette trilogie pour les amoureux de la nature, des contrées nordiques, du froid mais surtout de la chaleur humaine.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Chers Moldus, je vous informe que ce blog n'ouvre aucune Beuglante et vous rappelle que le Quiditch est un sport fort défoulant.